duck bathroom jeux de société pour acteur

En été, en hiver, autour d’une bière, d’un p’tit rouge, d’un p’tit ricard, ou d’un petit thé, le jeu de société sait séduire, compagnon idéal pour égayer une soirée mollassonne ou rapprocher amis et inconnus autour d’un désir commun.

Déclinés sur de nombreux thèmes et genres, il existe des jeux de société adaptés à chaque public et types de joueur. Voici donc une liste de jeux (tous testés et approuvés)comédiens, acteurs, mais surtout amateurs de roleplay, personnes pour qui la parole et l’imagination sont maîtresses, pourront s’y épanouir.

 

1. TIME’S UP

Incontournable de par sa simplicité (un crayon, une feuille, un chapeau et le tour est joué), Time’s Up existe également en application mobile, ou en jeu de plateau si vous êtes d’allure dépensière.

Le but du jeu est simple : en trois manches vous devrez faire deviner à votre partenaire le plus de mots possibles. Une équipe a généralement 30sec ou 1min pour en faire découvrir le maximum. Dans sa version artisanale, chaque joueur commence par écrire des mots sur un petit morceau de papier (bien souvent des personnages, mais les objets et lieux fonctionnent aussi). Chacun se met ensuite en équipe de deux.

À la première manche, vous pouvez parler librement sans restriction. Évidemment, il est interdit de prononcer le mot à découvrir. Les traductions en langues étrangères, l’utilisation d’assonances et d’allitérations, où le recours à l’orthographe ne sont pas autorisés non plus. Un peu de dignité.

À la seconde manche, il n’est permis que de prononcer un seul mot. Et lors de la troisième manche, seuls le mime et les onomatopées sont autorisés. C’est à ce moment où le théâtre prend place. Être imaginatif et à l’aise avec son corps créent des parties plus dynamiques.

Enfin, et surtout si vous n’êtes qu’entre comédiens,  vous n’êtes pas à l’abri d’un petit « Mime-moi la Comédie Française », où mieux encore de présenter un célèbre inconnu comme « Matthias Langhoff », comme si vous connaissiez tous les metteurs en scène de la terre entière !

 

2. LE LOUP GAROU

Autre grand classique, souverain des veillées de colonies de vacances, le Loup-Garou ne se présente plus. Décliné sur de multiples plateformes, entre applications mobiles, et sites Internet, c’est au départ un jeu de plateau connu sous le nom : « Les Loups-garous de Thiercelieux ».

Le principe est simple : à la tombée de la nuit, les loups-garous s’éveillent et se font des petites dinner-party à base de chair humaine aux herbes de Provence. Afin de réguler au mieux la biodiversité, les villageois s’organisent chaque matin pour voter contre l’un des leurs dans l’espoir de débusquer l’un des loups. Pour les aider dans cette tâche, certains sont dotés de pouvoirs spéciaux : Cupidon, le maître de l’amour, La Petite Fille, future candidate sur « NRJ Les Anges, 124ème édition », la Sorcière, qui revient de son trip Yin-Yang au Tibet, ou encore le Chasseur, qui aime son métier jusqu’à la mort. Plus sérieusement, voici toutes les règles officielles et le déroulement type d’une partie du jeu original.

Il existe aussi de nombreuses extensions qui apportent toutes leurs lots de personnages. Entre le Loup Blanc, l’Idiot du Village, l’Ange, le Montreur d’Ours, l’Enfant Sauvage (etc…), c’est près de 24 rôles supplémentaires ajoutés aux huit originaux. 

Parfait pour les grands groupes (jusqu’à 18 joueurs possibles), Les Loups-garous de Thiercelieux est un jeu d’ambiance propre aux discours et stratégies. De nombreuses vidéos font état de son potentiel, à vous de créer votre propre partie ! 🐺

 

3. AGENT TROUBLE

Voici mon jeu préféré parmi cette liste ! Agent Trouble est un jeu interactif axé sur le bluff, où vos capacités d’improvisation s’épanouiront pleinement.

Le jeu fonctionne en série de manches d’une durée moyenne de 15 minutes. Chaque joueur reçoit secrètement une carte leur indiquant un même lieu, à l’exception d’une des personnes recevant la carte Espion. Ce joueur ne sait pas où il est. Il y a au total près de 30 lieux différents (hôtel, station polaire, train de voyageurs, zoo, bateau pirate…).

Pour gagner, l’espion doit réussir à deviner le lieu avant la fin du temps réglementaire. S’il est démasqué avant, la partie est remportée par les autres participants. N’importe quand, un joueur peut accuser quelqu’un d’être l’espion. Le vote est valable s’il y a l’unanimité et si la défense du joueur incriminé est irrecevable. Pour les règles complètes du jeu, c’est par là.

Et pour mener à bien cette recherche, vous devrez vous posez des questions ! C’est tout, et c’est très simple. À vous d’être cependant imaginatif, et d’éviter les questions trop précises (pour ne pas aider l’espion) ou à l’inverse trop vagues (pour ne pas semer le doute sur votre identité).

Toutes les questions sont possibles. Des plus simples, « Quel temps fait-il ? », « Comment es-tu habillé ? », « Que fais-tu ici ? », à d’autres plus alambiquées, « Pourquoi George est sur le dos d’une chèvre ? », « Quel est ton film préféré ? » (Spoiler Alert : Si vous êtes sur le lieu « Paquebot » c’est évidemment Titanic). Bref, faites-vous plaisir, il n’y aucune limite hormis votre répartie.

Vous pouvez converser normalement, mais il est plus simple de commencer par des tours de paroles. Et le roleplay est aussi possible, les cartes mentionnent des fonctions (par exemple dans une banque : employé, client, voleur, responsable…). Jouable qu’à huit personnes maximum, c’est un très bon jeu pour accompagner une soirée sans monopoliser toute une table.

 

4. IMPROV’

Rares sont les jeux construits directement pour le théâtre, alors Improv’ devait trouver sa petite place dans cette liste. Conçu avant tout pour un usage éducatif, il est « Le Jeu de Carte qui t’apprend l’Impro ».

Élaboré par un professeur de théâtre certifié du Conservatoire, chaque joueur interprète un personnage sur la scène d’un théâtre. À chaque tour, et à l’aide des cartes, vous devez inventer l’action et la réplique de votre personnage pour gagner des points.

Le jeu suit les règles classiques de l’improvisation. Au départ, vous devrez poser un lieu, un objectif, et une relation entre vos personnages. Il faudra ensuite enrichir et faire progresser l’histoire. En fonction de vos répliques, vous pouvez donc gagner des points ou en perdre. Par exemple, la carte une « réplique d’exception »« la qualité remarquable de la réplique est saluée » vous fait gagner un point ; et à l’inverse, la carte « Refus » est un malus d’un point si jamais vous contredisez un des éléments déjà définis. Enfin, si votre imaginaire sèche vous pouvez avoir recours à tout moment à des cartes « Inspiration ».

Toutefois pour l’avoir essayé plusieurs fois, le jeu est difficile à prendre à main et les règles sont assez hermétiques. Mais son créateur a mis beaucoup d’effort dans la création et la communication de son jeu. Il dispose d’une chaîne Youtube, avec des exemples de parties, un site, et une page Facebook.

Alors si vous aimez l’improvisation où désirez découvrir son fonctionnement, c’est un petit jeu qui pourrait vous plaire.

 

5. DONJONS & DRAGONS

Difficile de passer à côté du tenant en titre des jeux de rôles. Donjons et Dragons est un jeu mythique, un monument dans l’histoire des jeux de société. Décliné en plusieurs versions, l’univers de DND est très riche, mais ses mécaniques de jeu restent toutefois assez similaires.

Une partie de Donjons et Dragons est animée par le MJ (le Maître du Jeu). Il a la charge de l’histoire et le contrôle du monde créé pour les joueurs. Ces-derniers incarnent des personnages, habituellement selon des races et des classes (par exemple, un « nain voleur », ou une « elfe barde »). Les parties sont souvent longues (entre 2h à 8h pour les plus déterminés) et peuvent s’étirer sur plusieurs sessions selon les besoins de l’histoire.

Le libre arbitre des joueurs donne toute sa saveur à ce jeu. À l’intérieur du cadre posé par l’univers, c’est avec votre imaginaire et votre intelligence que vous triompherez des épreuves et défis mis sur votre chemin par le Maître du Jeu. Une partie de DND alterne toujours des phases de combat et des phases de roleplay.  Vos accessoires principaux sont les fameux set de dés, présents pour mesurer la réussite de vos actions. Si par exemple vous décidez lors d’une mission d’aller menacer un suspect pour lui soutirer des informations, vous lancerez un dé pour faire un « test d’intimidation ». Votre score entre 1 (échec) et 20 (réussite) détermine la suite.

Bien souvent Donjons & Dragons prend place dans un monde merveilleux rempli de gobelins, de sorciers, et de créatures fantastiques, où chaque joueur est animé d’une quête. Si le thème médiéval reste très répandu, vous pouvez également jouer dans les mondes d’Harry Potter, de Star Wars, du Disque-Monde, Warhammer, Games of Throne, etc… Tout est possible, vous pouvez même le créer par vous-même. Le plus simple reste cependant d’utiliser les « Manuels des Joueurs » pour apporter une structure et des règles à votre partie.

Ce jeu est fascinant et sa communauté est très active et nombreuse. Pour continuer votre exploration, vous pouvez découvrir plus en détails son fonctionnement dans cette vidéo, ou bien rechercher des guides et conseils, ou encore découvrir une partie jouée par des acteurs de doublage. Trouvez-vous un petit groupe de potes (au moins trois-quatre au début), et lancez-vous !

 

Connais-tu d’autres jeux avec beaucoup d’improvisation et de dialogue ? Si tu as des suggestions n’hésite pas à les partager dans les commentaires, où à raconter ton expérience si tu as déjà joué à un des jeux cités. Et puis surtout n’oubliez pas, faites-vous plaisir et amusez-vous ! 🙂

 

Benjamin Profil édito BouletCorp

ÉCRIT PAR : Benjamin

Double parcours en communication et théâtre, je passe mon temps à étudier et à produire des contenus pour Parlons Théâtre. On peut se croiser à la bibliothèque, au théâtre, ou autour d’un verre.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.